Non classé

Chronique : « Donnez confiance à votre enfant », et si votre enfant pouvait être l’enfant de vos rêves ?


Fiche d’identité

Titre : Donner confiance à votre enfant
Auteure : Marie-Jeanne Trouchaud
Parution : avril 2019
Thématiques : confiance en soi, bonheur
Editeur : Plon (via NetGalleyFrance)

Résumé de l’éditeur : « En expliquant ici de manière simple, précise et sans jugement culpabilisateur les clés d’une véritable éducation fondée sur la bienveillance, Marie-Jeanne Trouchaud apporte un éclairage essentiel à tous les parents qui souhaitent que leurs enfants aient toutes les chances de devenir des adultes heureux, autonomes et respectueux. Merci à elle pour ce cadeau précieux ! » Frédéric Lenoir Aujourd’hui, grâce à l’avancée des neurosciences, nous avons la possibilité de comprendre comment nous adapter à la réalité d’un bébé, à son comportement, afin qu’il devienne un être développant le meilleur de lui-même. L’apprentissage de la confiance en soi, de l’épanouissement, du relationnel, de l’empathie est la base que nous pourrions tous offrir à nos enfants et ainsi construire une société du mieux-vivre ensemble. Il en va de notre responsabilité individuelle et collective. Le parfait « manuel » pour donner à votre enfant les clés du bonheur !

A propos de l’auteure

Après avoir été enseignante, Marie-Jeanne Trouchaud est désormais formatrice en relations humaines, thérapeute, auteure et conférencière.

Marie-Jeanne Trouchaud se définit comme une militante de l’être humain.

Ses principaux sujets de recherche sont l’aide à la parentalité, émotions et confiance en soi, écoute et relation d’aide, gestion de l’agressivité et de la violence, emprise et perversité, travail en équipe et la gestion de crise et conflit. Depuis 25 ans, elle anime des stages de formation professionnelle et supervisions d’équipes.

Extrait marquant

« Et si l’enfant de nos rêves était tout simplement un enfant heureux ? Cette interrogation interpelle notre manière de l’éduquer car le nourrisson est une machine à bonheur ! Il a tout en lui pour se développer harmonieusement ! La graine contient déjà la future plante, elle a juste besoin de se développer dans un milieu favorable, de recevoir l’eau, le soleil, les soins nécessaires. Le bébé a juste besoin d’amour, de respect, de compréhension, d’accompagnement, de solidité. C’est ainsi qu’il deviendra un adulte épanoui et confiant, et que vous aurez réussi la plus belle des missions : donner confiance à votre enfant ! ».

Je recommande

Je recommande ce livre en priorité aux futurs parents ou parents de très jeunes enfants (moins de 4 ans), mais également aux personnes en quête de confiance en soi.

Mon ressenti

Ce livre se lit de façon fluide. Il est composé de 6 chapitres : 1. Le monde du petit enfant 2. Le grain de sable dans la machine à bonheur 3. L’autorité 4. La bienveillance en intention 5. La bienveillance en actions : quelques situations 6.  Trois messages de vie à donner à tout enfant.

Je conseillerais presque de commencer la lecture par le dernier chapitre, tant les trois messages de vie portés par l’auteure sont universels, et posent les bases de l’éducation bienveillante :

  1. N’oublie jamais que tu es sacré ;
  2. N’oublie jamais de faire appel à ton intelligence, à ta réflexion, à ta liberté de penser ;
  3. N’oublie jamais que les meilleures décisions que tu prendras seront celles que tu ressens, au fond de toi, comme justes et bonnes ;

Si tu ne partages pas l’un de ces messages, passe ton chemin… 

D’ailleurs, qu’est-ce que la bienveillance ?

Selon Marie-Jeanne Truchaud :

« La bienveillance, c’est prendre soin, faire attention, être disponible, accompagner avec souplesse, justesse et fermeté. C’est respecter les besoins du monde de l’enfant et ceux du monde de l’adulte. C’est être solide sans rigidité, compréhensif sans compromission. C’est être congruent en montrant un exemple, en adoptant une attitude non jugeante. »

Je me suis parfaitement reconnue dans cette définition. Elle traduit bien les valeurs que je veux transmettre à mon enfant, et l’idée que je me fais de la manière de l’élever.

S’il y a un chapitre que je retiendrais, ce serait le cinquième. Avec ses situations concrètes auxquelles ont a tous été confrontés (ou le seront un jour), ainsi que la réponse à apporter, et des explications en terme de répercussion sur le développement de l’enfant (« le grain de sable dans la machine à bonheur »), ce chapitre résume parfaitement les préceptes énoncés dans les quatre premiers.

Ce que ce livre m’a apporté

Cette lecture a raisonné en moi à deux niveaux, s’adressant à la fois à la mère que je suis, et à la jeune adulte.

La mère y a trouvé des clés de compréhension de son jeune enfant.

La jeune adulte a pu mettre des mots sur ses maux.

« C’est la sensation de manque qui crée la boulimie, l’excès, le puits sans fond à remplir. Un enfant en sécurité ne souffre pas de déséquilibre affectif ».

Je considère donc cet ouvrage à la fois comme un manuel d’éducation et un livre de développement personnel.

Lorsque l’auteure écrit : « Pour permettre à votre enfant de rejoindre cette sagesse si précieuse, socle de sa confiance en lui, le moyen le plus sûr est de témoigner, de montrer, de vivre cela pour vous-même, de vivre cela devant et avec lui ! », il s’agit d’une invitation adressée à l’adulte, à rechercher la sagesse, la confiance et la joie de vivre.

J’ai compris que l’éducation que j’ai reçue avait encore des répercussions sur mon comportement au quotidien (attention ! Fais pas ci fais pas ça ! c’est bien ! ).

Ce passage notamment m’en a fait prendre conscience : « Laissez-le faire sans même lui dire que c’est bien ! Il pourrait alors essayer de faire les choses pour vous… et pas pour lui ! Il pourrait prendre l’habitude de dépendre dans sa vie d’adulte des avis des uns et des autres ! Bien entendu, s’il vous demande votre avis, dites-lui ce que vous pensez, mais soyez toujours honnête… et encourageant(e) ! ».


J’ai toutefois eu le sentiment que ce livre était venu entre mes mains presque trop tard.

En effet, les situations mettent en scène des bambins plutôt que des enfants. Alors, j’y ai vu des scènes qui s’étaient déroulées dans ma vie, mais pour lesquelles je n’ai précisément pas agi comme le préconise l’auteure, par ignorance, fatigue, ouï-dire, manque de confiance en mes capacités à résoudre cette situation de façon paisible et bienveillante.

En conséquence, un sentiment de culpabilité a surgi assez rapidement : ah si j’avais fait ceci au lieu de cela ! Ce sentiment de culpabilité s’est même trouvé décuplé la lecture achevée. Un goût de « c’est trop tard, le mal est fait »… Puisque tout ce que l’enfant vit et ressent avant ses 3 ans aurait des impacts sur son adolescence et sa vie d’adulte, j’ai eu l’impression que les dés étaient jetés, et que rien de ce que j’allais pouvoir mettre en pratique, issu du livre, ne servirait.

Et puis, j’ai tout de même tenté d’appliquer certains conseils, avec quelques succès. Par exemple, se mettre beaucoup plus dans la tête de mon enfant. Tenter de comprendre ses réactions, à la hauteur de son mètre 02, plutôt que de me placer du point de vue de l’adulte.

Lorsque j’ai été confrontée à une crise, j’ai pris le temps de comprendre que cela était dû à une déception intense pour lui (alors que la chose me paraissait anodine). J’ai alors pu lui parler, lui dire que je comprenais sa déception, lui proposer une alternative. Et cela a fonctionné. 

En conclusion

Finalement, j’ai trouvé dans ce livre des clés pour gagner confiance en moi. Croire que je suis capable d’être une bonne mère, d’accompagner mon enfant selon des principes de bienveillance, avec la certitude que cela lui sera profitable pour l’avenir. Je continuerai à lui prodiguer beaucoup d’amour, à lui montrer du respect, à lui accorder ma confiance. Dans l’espoir que mon enfant soit le plus épanoui possible et connaisse le véritable bonheur.

Car, comme l’écrit très bien Marie-Jeanne Trouchaud :

« Le bonheur s’acquiert en relation. 

Comment savoir qu’on est aimable si on n’a pas été aimé ?

 Comment savoir qu’on est respectable si on n’a pas été respecté ? 

Comment savoir qu’on est acceptable si on n’a pas été accepté ? 

Comment se faire confiance si on ne nous a pas fait confiance ? « 

Une fois le livre clos, j’ai ressenti le besoin de m’outiller pour mettre en place des actions concrètes vis-à-vis de mon enfant, et l’accompagner de manière de plus en plus bienveillante.

Le livre « Donnez confiance à votre enfant » pose les bases de la réflexion, donne de nombreux conseils – sous forme d’injonctions (par exemple : transmettez les priorités de la vie, soyez en interaction, soyez disponible, ne le laissez jamais en état d’anxiété, etc), et théorise des concepts clés de ce mode d’éducation. Mais il manque, à mon sens, d’outils pratiques.


C’est pourquoi je recommande vivement :

Pour recevoir les articles et les nouveautés en avant-première, inscris-toi à la Lettre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *